« Dieu qui sort d’une orchidée en terre… » (Octavio Paz)

Pascale de Trazegnies est une musicienne et une auteure belge de langue française [1], née à Bruxelles en 1948. Elle partage sa vie entre Paris et sa maison dans le Lot, département dans lequel elle a découvert ses premières orchidées sauvages.

Elle a fait paraître chez Flammarion à Paris un très bel herbier [2] intitulé Ô orchidées ! qui recense 100 orchidées par le prisme de la littérature en convoquant 100 auteurs racontant par des extraits de leurs œuvres « cette fleur mythique qui inspire autant de dégoût que de fascination., car seule l’orchidée, dans son étrange beauté, suscite une telle relation amour-haine » : Fernando ARRABAL, Simone de BEAUVOIR, Jacques-Henri BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Alain BOSQUET, André BRETON, William BURROUGHS, Blaise CENDRARS, René CHAR, François CHENG, Hugo CLAUS, Jean COCTEAU, CONFUCIUS, Charles DARWIN, Mahmoud DARWICH, Gilles DELEUZE, Robert DESNOS, André DHÔTEL, Paul ELUARD, Léo FERRÉ, Francis Scott FITZGERALD, Anatole FRANCE, Jean GENET, Graham GREENE, Félix GUATTARI, Joris-Karl HUYSMANS, Max JACOB, Rudyard KIPLING, Sony LABOU TANSI, Pierre LOTI, Pierre LOUŸS, Stéphane MALLARMÉ, Maurice MAETERLINCK, Guy de MAUPASSANT, Jules MICHELET, Octave MIRBEAU, Yukio MISHIMA, Paul MORAND, Ryû MURAKAMI, Anna de NOAILLES, Octavio PAZ, André PIEYRE DE MANDIARGUES, PLINE L’ANCIEN, Marcel PROUST, Jean RHYS, Rainer Maria RILKE, George SAND, William SHAKESPEARE, Han SUYIN, Boris VIAN, VOLTAIRE, Oscar WILDE, Tennessee WILLIAMS, Émile ZOLA… mais aussi GAD ELMALEH, Alanis MORISSETTE, THE WHITE STRIPES ou encore André FRANQUIN.

Entre autres !

Bernard DELCORD

Ô orchidées ! par Pascale de Trazegnies, illustrations de Djohr, Paris, Éditions Flammarion, novembre 2018, 255 pp. en quadrichromie au format 19,8 x 24,3 cm sous couverture cartonnée en couleurs sous jaquette à rabats, 32 € (prix France)


[1] Elle a publié L’État de veille (Fixot, 1988), L’Indécise (Fixot, 1991), Succès damnés (collectif, Luce Wilquin, 1996), Le Mort, Act Mêm, 2010 (nouvelle édition revue, Weyrich, 2016).

[2] Avec de magnifiques illustrations de Djohr, d’après Fleurs des serres et des Jardins de l’Europe, Van Houtte, 1845-1855.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s