L’anar pépère…

Le poète auteur-compositeur-interprète français Georges Brassens, né le 22 octobre 1921 à Sète (Hérault) et mort le 29 octobre 1981 à Saint-Gély-du-Fesc (Hérault), aurait eu 100 ans ce mois-ci, alors même que l’on commémore le 40anniversaire de son décès des suites d’un cancer.

L’occasion pour les Éditions Gallimard de ressortir Brassens – Le libertaire de la chanson,le brillant petit essai bellement illustré de Clémentine Deroudillequi fut en 2011 commissaire de l’exposition « Brassens ou la liberté » à la Cité de la Musique à Paris.

À la fois anarchiste comme ses amis Jacques Brel et Léo Ferré, mais aussi brillant autodidacte paisible sous des dehors bougons, Georges Brassens a marqué de son sceau la poésie française du XXsiècle par des textes engagés (« Le Gorille », « Mourir pour des idées »), tendres (« Auprès de mon arbre », « Chanson pour l’Auvergnat », « Les Amoureux des bancs publics », « La Chasse aux papillons », « Le Parapluie », « Il Suffit de passer le pont »), savoureux (« Brave Margot », « L’Orage », « Le Nombril des femmes d’agent ») ou pleins d’humour (« Misogynie à part », « Hécatombe ») et même parfois gaillards (« Fernande ») rédigés au rasoir dans une métrique classique et soutenus par une musique d’apparence simple, mais bien plus complexe qu’il y paraît au premier abord.

Il a aussi adapté et mis en chanson nombre de textes d’autres poètes parmi lesquels Louis Aragon (« Il n’y a pas d’amour heureux »), Paul Fort (« Le Petit Cheval »), Victor Hugo (« La Légende de la nonne », « Gastibelza »), Francis Jammes (« La Prière »), Alphonse de Lamartine (« Pensée des morts »), Alfred de Musset (« Ballade à la lune »), Géo Norge (« Jehan l’advenu »), Antoine Pol (« Les Passantes »), Jean Richepin (« Les Oiseaux de passage »), Paul Verlaine (« Colombine ») ou encore François Villon (« Ballade des dames du temps jadis »).

Du nanan !

Bernard DELCORD

Brassens – Le libertaire de la chanson par Clémentine Deroudille, Paris, Éditions Gallimard, collection « Découvertes Gallimard », octobre 2021 [2011], 128 pp. en quadrichromie au format 12,5 x 17,8 cm sous couverture brochée en couleurs, 15,80 € (prix France)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s